Apéro
En cuisine !

5 idées d’apéro qui mettront tout le monde d’accord

Le mois de juin, c’est demain, et on se prépare déjà pour les barbecues sur la terrasse. Mais d’abord : apéro ! On ne plaisante pas avec cette étape, ma vie sociale en dépend ! Voici donc 5 idées de petits trucs à mettre à table et qui devraient convenir à tout votre groupe. Il faut dire qu’entre les régimes végétariens, végétaliens et ceux qui ne jurent que par la bière et le saucisson, c’est toujours sympa d’avoir une pensée pour chacun 🙂

  • Le fromage

Exit le classique chips-cacahuètes. Pour faire simple et élégant, on troque le bol de cacahuètes contre une petite assiette de dés d’emmental poivrés, et on y plante quelques cure-dents.

  • Les crudités

Concombre, carotte, tomates cerises… C’est frais, c’est sain, et on est libre de les accompagner avec des sauces classiques : tartare, raïta, mayonnaise, par exemple.

  • Les roulés au jambon ail et fines herbes

On étale du fromage ail et fines herbes sur des tranches de jambon, on les roule sur elles-mêmes, on les découpe et on les dépose sur quelques feuilles de salade pour faire style.

  • Le cake ou la tarte salée, avec ou sans gluten

Le cake salé fait toujours son petit effet. On en prépare un petit, qu’on tranche pour que tout le monde puisse en profiter (n’oubliez pas qu’il y a un barbecue qui suit !). Pour la garniture, au choix : olives, emmental, comté, herbes de Provence, chèvre-tomates, thon… Si vous optez pour la tarte, misez sur la légèreté en remplaçant la crème par du yaourt.

Image may contain: food

  • Le houmous

Houmous de pois-chiches, de haricots, de sésame… La recette se décline à souhait et se tartine allègrement sur de la bonne baguette bien croustillante… Hmmmm ! Rien que d’y penser, je salive !

Apéro

Avec tout ça, on a une jolie table, on a de quoi passer un bon moment et surtout on garde un peu de place pour le barbecue qui se prépare ! On peut également déjà sortir la salade du frigo pour ceux qui préfèrent faire un apéritif-entrée-plat. Une petite salade de riz, de pâtes, de pommes de terre, de haricots verts ou de betterave, voire un taboulé c’est parfait !

A la vôtre ! 😉

Publicités
Belasie épicerie asiatique Rennes
En cuisine !

Belasie, le paradis des amateurs de cuisine astiatique et exotique

Hello ! Aujourd’hui, je viens vous parler d’une merveilleuse adresse que j’ai découverte à Rennes : Belasie. Située rue de la Donelière, au nord de Rennes, cette épicerie est un lieu incontournable pour toute personne appréciant les saveurs exotiques et asiatiques. L’enseigne propose toute une panoplie de produits venus tout droit de Chine, du Vietnam, de Thaïlande, de Corée, du Japon, des Antilles, de La Réunion, de Maurice et d’Afrique : épices, sauces, condiments, bonbons, boissons, etc.

Belasie épicerie asiatique Rennes

Mon premier petit bonheur et surtout ma première victoire en arrivant chez Belasie, ça a été de voir les paquets bleus estampillés Bois Chéri, alignés à côté des PG et autres mythiques boîtes jaunes de thé au jasmin. Mon deuxième petit bonheur : les énormes sacs de riz basmati, qui m’ont rappelé le temps où mon père m’impressionnait en les portant sur son épaule quand on allait s’approvisionner à Stalingrad. Nostalgie, quand tu nous tiens ! Mon troisième petit bonheur, les jolis pots d’achards Patak’s, un autre classique qu’on retrouve dans le frigo de bien des Mauriciens ! Enfin, mon dernier petit plaisir (après j’arrête !) : entendre quelques phrases de créole, même réunionnais, juste derrière moi.

Belasie épicerie asiatique Rennes

Belasie épicerie asiatique Rennes

Chez Belasie, on trouve également des herbes telles que les brèdes, la coriandre et la menthe. Des bottes énormes (et fraîches !) pour trois fois rien, ça change quand même nettement de la barquette qui fait la tête dans les rayons des grandes enseignes plus courantes… Niveau produits frais et surgelés, il y a énormément de choix, des nouilles aux boulettes en passant par le tofu, les raviolis, les nems ou encore les samoussas. Des barquettes à emporter sont aussi disponibles à l’espace traiteur. Je ne m’y suis pas attardée mais ça semblait plutôt appétissant !

Belasie épicerie asiatique Rennes

En termes de prix, je trouve qu’on est dans la moyenne, voire même moins cher qu’en grande surface pour certains produits comme le poivre entier, la sauce soja ou encore les raisins secs. Cela vaut également pour le rayon frais : autour de 3€ pour un kilo de nouilles de riz, je dis oui !

Et parce que Belasie ne fait pas les choses à moitié, le magasin a également un site internet très complet : juste ici. Si vous êtes à Rennes et que souhaitez faire vos emplettes et apporter une petite touche d’ailleurs à vos plats, c’est le moment de voir ce qui pourrait vous intéresser ! Le magasin est ouvert du lundi au samedi, de 9h à 19h.

Je ne vous retiens pas plus longtemps, allez-y 😉

 

5 petits bonheurs culinaires épices
En cuisine !

5 petits bonheurs culinaires tout simples

Un geste, un parfum, une couleur… La cuisine procure parfois d’agréables sensations sans qu’on puisse expliquer pourquoi, comment. Je vous partage mes cinq petits bonheurs culinaires tout simples.

#1 – Doser au pif et bien doser

Il y a des jours où on veut tout faire bien : on sort la balance, on est à un gramme près sinon ça ne va pas ! Et puis il y a d’autres jours où on se convainc d’avoir le compas dans l’œil. On dose à la cuillère, en vrac, au pif.

Mon petit bonheur, c’est quand je dose la Maïzena pour faire une béchamel allégée, et que mon amoureux me dit « elle est bien, là, ta béchamel ! ». Double satisfaction : quand il me dit qu’elle est bonne, bien sûr 🙂

#2 – Observer la cuisson au four

C’est mon film préféré ! Je m’installe devant le four et je regarde gonfler les petits choux, se former la jolie bosse sur les madeleines, s’étaler les cookies, dorer les tartes, gratiner le fromage… On me dit que je suis folle mais c’est tellement de bonheur !

#3 – Réussir à répartir la pâte à crêpes en un tour de main

Ça, c’est un exploit ! J’en mets toujours trop ou trop peu d’un côté de la crêpière, et je me retrouve avec des ajouts de pâte qui se voient, ou des crêpes trop épaisses. Etant un peu toquée sur les bords, j’avoue que je fais une petite danse de la joie quand je parviens à répartir le tout harmonieusement dès que j’ai versé une louche de pâte sur la poêle. Je vous avais dit que j’allais vous parler de petits bonheurs tout simples !

#4 – Ecouter le crissement des beignets lorsqu’on les plonge dans l’huile chaude

Ce petit bruit, pak pak pak pak pak, quand on plonge les samoussas, les gâteaux banane, les badias ou encore les gâteaux piment dans l’huile chaude… C’est ça aussi, la cuisine, une agréable composition de saveurs, de parfums, de gestes, de sons et de sensations, bref, l’éveil des cinq sens en toute élégance…

#5 – Le parfum des oignons qui cuisent dans le beurre ou le ghee

C’est inexplicable. C’est un parfum qui me fait voyager où que je sois. Quand j’habitais chez mes parents, à Paris, ça me rappelait les marchands de briani et les mariages à l’île Maurice. A l’île Maurice, il me rappelait chez mes parents !

Certes, l’odeur de l’oignon n’est pas très agréable, mais avec le beurre et le ghee, ils forment une équipe formidable, on ne peut qu’avoir hâte de passer à table !

Et voilà, ce sont des épisodes aussi simples que ceux-là qui peuvent me remonter le moral après une grosse journée. Vous avez sans doute, vous aussi, des petits bonheurs culinaires que vous chérissez dans votre cœur. Vous me dites ce que c’est ?

Bar l'heure du jeu Rennes raclette
Autour d'un verre

Soirée raclette à L’heure du jeu : du fromage, du fun, de la joie !

Un des plaisirs que j’ai retrouvés en rentrant en France, c’est celui de pouvoir sortir le soir sans me soucier de réserver un taxi pour rentrer. Nous en avons donc profité pour répondre présents à la soirée raclette organisée vendredi dernier à L’heure du jeu.

L’heure du jeu est un bar à jeux de société qui accueille petits et grands dans une ambiance amicale et fort sympathique. Il se situe au coeur de Rennes, dans le quartier des Champs Libres, et est ouvert du lundi au dimanche.

A l’intérieur du bar, une immense sélection de jeux de société, allant du chacun pour soi aux jeux d’enquête en passant par les jeux coopératifs et les classiques. Il y a vraiment de quoi mettre tout le monde d’accord, quels que soient le caractère et les préférences de chacun. Des soirées sont par ailleurs organisées régulièrement (quiz de culture générale ou musicaux, blind tests, etc.).

Bar l'heure du jeu Rennes

En ce qui nous concerne, nous n’avons pas joué ce soir-là car nous n’y sommes allés que tous les deux et la faim (le fromage ?) a eu raison de nous. Le service était organisé sous forme de buffet à volonté comprenant le fromage, la charcuterie, les patates, les condiments et la salade. Le tout pour 13,50€ par personne. Un tarif que je trouve amplement raisonnable vu la qualité de l’accueil et du service, les quantités, l’ambiance : bref, c’est un tout !

Le bar étant plein à craquer, nous avons dû être colocs de table avec un autre groupe que nous ne connaissions pas du tout, mais tout s’est bien passé et nous avons donc passé une excellente soirée. En somme, si vous êtes de passage à Rennes et si vous aimez les lieux conviviaux, n’hésitez pas à faire une halte à L’heure du jeu. Ce bar fait partie des lieux où l’on se fabrique de délicieux souvenirs, et où l’on revient sans hésiter dès que l’occasion se présente !

Par ici pour accéder au site du bar 😉

blog lifestyle la kitschenette souvenirs
Autour d'un verre

Retour en France : ces petits trucs qui me donnent des papillons dans le ventre

Hello you! J’en ai parlé à maintes reprises sur ce petit blog (qui commence à ressembler à quelque chose) : nous rentrons en France en décembre. J’appréhende un peu la phase d’adaptation, mais d’un autre côté, j’ai toute une liste de petits trucs qui me donnent des papillons dans le ventre à chaque fois que j’y pense.

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense aux paysages que je pourrai regarder à travers la fenêtre de la voiture quand on ira rendre visite à notre famille ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense au quotidien rythmé par les quatre saisons, les couleurs de l’automne, la soirée lecture au coin de la cheminée, les mojitos et j’en passe ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense à la neige qui nous attend ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense au parfum des (vraies) baguettes chaudes et croustillantes du dimanche matin ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense aux soirées estivales et au soleil qui se couche à 22 heures ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense aux petites habitudes qu’il va falloir qu’on mette en place ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense aux premiers bourgeons que je vais voir sur les arbres ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense à tous les mariages de copines auxquels je vais pouvoir assister ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense aux vraies routes bien entretenues qu’on va emprunter chaque jour ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense aux festivals auxquels on va pouvoir aller ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense qu’on n’aura pas besoin de prendre le taxi pour sortir ou rentrer chez nous après 20 heures ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense que je vais pouvoir acheter plein de trucs pour mon atelier chez Action et PicWic ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense à tous ces bouquins que je vais pouvoir garder précieusement dans MA bibliothèque ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense à tous les endroits de France et d’Europe que je n’ai encore jamais vus et qu’on pourra visiter en amoureux ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense à la déco de notre futur chez-nous ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense à nos virées chez Ikea qui se rapprochent ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense au jour où on amènera ma petite soeur au ski ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense à tous les soirs où on pourra aller au cinéma sans attendre la sortie du film pendant trois mois ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense aux rayons fournitures scolaires tellement merveilleux au moment de la rentrée ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense aux marchés de Noël sur lesquels on va s’émerveiller ;

J’ai des papillons dans le ventre quand je pense aux jolies rues colorées que je vais pouvoir prendre en photo ;

Bref, tellement de choses que je n’arrive même plus à m’y retrouver. Pour faire simple, j’ai des papillons dans le ventre quand je me dis qu’enfin, on va se poser 🙂

Et vous, quels sont ces petits trucs auxquels vous pensez qui vous donnent des papillons dans le ventre ?

blog lifestyle la kitschenette vacances
Autour d'un verre

Les vacances frappent à la porte !

Ca fait déjà un mois que les radios françaises sont en mode « écouté et réécouté », mais je m’y mets aussi bientôt. Je veux parler des vacances tant attendues ! Même en freelance, j’ai réussi à me débrouiller pour poser deux petites semaines histoire qu’on se retrouve en famille, pour souffler un peu et repartir du bon pied. Mon compte en banque ne m’en remerciera pas mais mon petit corps, oui !

Et je suis certaine que ces vacances vont être top moumoute ! Entre l’arrivée de ma prof de sport de collège (oui oui, on va se revoir après plus de 10 ans, c’est fou !), notre PACS, notre soirée de PACS, les premières rando de toute ma vie, les jours où on se la jouera explorateurs et l’invitation surprise au mariage d’une cousine, j’ai vraiment hâte !

Par contre, qui dit vacances dit aussi se péter le bide (un tout petit peu, beaucoup, passionnément, pis à la folie tant qu’à faire). Etant obligée de faire très attention à ce que je mange, ça va être chaud patate ! Oh et puis, on vit qu’une fois hein… En plus, ma petite maman est aussi venue nous voir cette année. Ca va être pétage de bide to the square, on m’a prévenue, le programme est rythmé par la pâte feuilletée, les sept currys, les faratas, les pains au chocolat et je ne sais plus trop quoi. M’enfin, je ne m’inquiète pas, mes parents débordent d’imagination dans leur petite cuisine parisienne de 3 x 2 mètres… Je m’inquiète plutôt pour les kilos qui vont allègrement s’installer sur mes hanches et que j’ai promis de laisser à Maumau avant de partir !

« Mais t’en manges pas tous les jours hein ! », m’a dit ma mère hier soir alors qu’elle venait tout juste de me proposer un pain au chocolat (oui oui, à 18h30).

Mais allez, restons positifs et voyons plutôt la lumière au bout du tunnel. Plus que trois jours de boulot avant les fameuses vacances ! C’est vrai qu’il faudrait aussi que je profite de ces deux petites semaines pour rechercher activement un travail puisqu’on rentre en France à la fin de l’année. Mais comme dit chéri, « c’est encore tôt, non ? »…

Et vous, quoi de prévu pendant les vacances ?