pudding de pain île Maurice
En cuisine !

L’heure du goûter – Le succulent pudding de pain de ma maman

Le weekend dernier, mes parents étaient de passage à Rennes et j’ai délibérément mis ma maman derrière les fourneaux. Entre un carry gros pois, un touffé bred malbar et un rougail la viann, elle a préparé un succulent pudding de pain à la mauricienne, mais surtout à sa sauce. Ce gâteau me renvoie toujours au parfum sucré qui se dégageait de la cuisine familiale, à l’heure du thé avec les invités… J’espère que vous aussi, vous vous évaderez avec cette recette, qui fait l’effet d’une caresse à la fois douce et épicée, fraîche et solaire.

Ingrédients (pour 8 personnes)

  • 3 baguettes rassies et/ou fraîches*
  • 3 gros œufs ou 4 œufs moyens
  • 200 g de beurre mou
  • 1 boîte de lait concentré
  • 1 verre de lait
  • 1 tasse de noix de coco en poudre
  • 1 tasse de raisins secs
  • 1 tasse d’amandes concassées
  • 2 cuillères à café de cardamome en poudre
  • 5 cuillères à soupe d’essence de vanille
  • 2 sachets de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • Sucre au goût

Préparation (5 mins + 15 mins + 1h)

  1. Commencer par casser le pain en morceaux et le recouvrir d’eau dans un saladier ou un plat à gratin suffisamment profond. Laisser absorber pendant 2h à 1/2 journée.
  2. Préchauffer le four à 200°C.
  3. Essorer le pain, ôter l’eau du saladier ou du plat à gratin, et ajouter tous les ingrédients indiqués dans la liste ci-dessus, sauf le verre de lait et le sucre. Bien mélanger.
  4. Ajouter le lait au fur et à mesure jusqu’à obtenir la consistance de la pâte à pudding, comme ci-dessous.pudding de pain
  5. Ajouter le sucre et goûter pour rectifier si nécessaire.
  6. Disposer dans un moule profond (type plat à gratin) et enfourner 1h à 180 °C, en vérifiant la cuisson de temps en temps avec un couteau (qui doit ressortir sec, bien sûr ^^).

* Petite précision : le pain utilisé pour le pudding peut être rassi ou frais. Quand j’étais petite, ma mère gardait le pain au fur et à mesure donc il était toujours dur quand elle préparait son pudding, mais la recette marche aussi très bien avec du pain frais, il suffira juste de le laisser absorber l’eau un peu moins longtemps.

Autre conseil de ma maman : le pudding de pain se déguste froid. Tiède, cela donne une texture humide au gâteau alors que lorsqu’il sort tout juste du frigo, il a la consistance parfaite pour accompagner un thé à la vanille à l’anglaise, avec son nuage de lait 🙂

À défaut de pouvoir le goûter, je suis curieuse de voir votre pudding de pain : n’hésitez pas à m’envoyer une photo sur ma Page Facebook 😉

 

Publicités
Recette compote de pommes
En cuisine !

Cuisiner autrement #02 – La simplissime compote de pommes

Salut salut ! Puisqu’on se prépare à entrer dans une démarche de goûters faits maison, il faut bien commencer quelque part ! Je vous propose aujourd’hui une recette de compote de pommes archi simple. Pas de sucre, pas de beurre. Mais alors, qu’est-ce qu’il y a dans cette compote ? C’est parti, je vous dis tout !

Ingrédients (pour environ 1L de compote)

  • 5 pommes pour compote
  • Quelques gouttes de jus de citron
  • 5 cuillères à soupe d’eau
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille, 1 pincée de vanille en poudre ou 1/2 gousse de vanille fendue (facultatif)
  • 1 pincée de cannelle (facultatif)

Préparation (15 mins + 20 mins)

  1. Éplucher et couper les pommes en dés, en les arrosant de jus de citron au fur et à mesure pour éviter qu’elles ne brunissent. Image may contain: food
  2. Faire chauffer une casserole et y ajouter les pommes, l’eau, le miel, la vanille et la cannelle et remuer à l’aide d’une cuillère ou d’une spatule.
  3. Couvrir et laisser cuire à feu moyen une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps afin d’éviter que les pommes n’accrochent au fond de la casserole. Le cas échéant, et si ce n’est rien de bien méchant, ajouter un petit fond d’eau et poursuivre la cuisson.Image may contain: food
  4. Les pommes sont prêtes lorsque les morceaux sont fondants et s’écrasent sans forcer sous la cuillère. Il faut alors ôter la casserole du feu et passer le tout au mixeur (s’il y a encore un peu de jus au fond de la casserole, gardez-le, votre compote ne sera pas trop liquide pour autant).

Je crois qu’on peut difficilement faire plus simple, sauf si on se rue sur les gourdes et pots tout prêts du supermarché, mais niveau prix, cette compote de pommes faite maison reste imbattable ! Pour vous donner un ordre d’idée, le kilo de pommes me coûte 1 euro au marché, et environ 3 euros la bouteille de 500 g de miel en grande surface (d’ailleurs j’aimerais beaucoup acheter chez le producteur, si vous avez une adresse autour de Rennes je suis preneuse).

Cette compote peut être dégustée telle quelle, mais elle peut aussi fourrer des beignets ou des chaussons aux pommes, par exemple. Tiens tiens, ça me donne une idée… 🙂

À vos fourneaux les Kitscheners 😉

Muffins pour le goûter
En cuisine !

L’heure du goûter – En route vers le fait maison !

Les biscuits industriels, c’est vrai que ça dépanne bien pour le goûter au travail ou à l’école. Mais quand il y en a de trop dans les placards, c’est un peu tenter le diable (sachant que dans ce cas, le diable, c’est moi !). Et puis, tous ces reportages alarmistes sur le sucre, le sel, le gras et l’addiction aux produits industriels… je ne sais pas pour vous mais moi ça me fait un peu flipper… Résultat : on a pris la résolution de privilégier les goûters faits maison ! Je vous explique tout ça.

Il y a quelques mois, j’ai partagé sur La Kitschenette une recette de guilt-free cookies. Dans le même esprit, je me suis dit qu’à partir de maintenant, chaque dimanche, je consacrerais 30 minutes de mon temps à la préparation de biscuits et/ou gâteaux pour les goûters de la semaine. De cette manière, on pourra rationner les goûters et se limiter à la quantité nécessaire pour cinq jours. Pas d’excès, pas de tentation, pas d’abus, mais un petit plaisir sucré quand même.

Muffins pour le goûter

Le bonus : on peut doser le sucre, on comprend la composition de ce qu’on mange et on en a pour notre argent. Car oui, 1 kg de farine pour plus d’un mois, 1 kg de sucre pour au moins deux mois, 250 g de beurre pour deux à trois semaines et des fruits ou du chocolat, ça revient toujours moins cher que les biscuits composés d’ingrédients imprononçables, à près de 4 euros le kilo.

Outre les merveilleux cookies dont je vous ai déjà parlé, voici donc quelques idées de petits snacks à préparer en un rien de temps, pour cinq jours.

  • Moelleux au chocolat
  • Biscuits sablés à la vanille
  • Gâteau au yaourt
  • Madeleines
  • Crumble
  • Petits pots de compote de fruits
  • Muffins
  • Barres de céréales

blog cuisine recette bowl cake

La liste est encore longue, et toutes ces douceurs se déclinent à souhait : une banane, des pépites de chocolat, quelques framboises ou morceaux de pommes, le zeste d’un citron, des fruits secs, un fruit ou un arôme une semaine et un autre la semaine suivante… Il n’y a plus qu’à faire travailler votre imagination ! Enfin, ces recettes sont tout à fait réalisables en portions individuelles (dans des caissettes à muffins, par exemple).

Quid des weekends de flemme ? Et bien ce sera petites portions de fruits secs ou frais pour la semaine, ce qui n’est pas plus mal !

Côté fraîcheur, une boîte hermétique fait très bien le job. Au petit matin, hop, c’est glissé dans le lunch bag aussi rapidement qu’un sachet de biscuits industriels. D’ailleurs, ça fait aussi quelques déchets en moins donc c’est plutôt sympa pour la planète. Bref, c’est tout bénef !

Une idée de goûter à préparer le weekend pour la semaine des petits et des grands ? Partagez-la en commentaire 😉

Aux saveurs d'Orient
Autour d'un verre

Aux Saveurs d’Orient, un délicieux voyage au départ de Rennes

Il y a quelques semaines, une vitrine m’a tapé dans l’oeil. Plus j’y pense, et plus je me dis que j’ai eu raison de franchir le pas de la porte quelques jours plus tard. Me voilà donc partie pour vous en faire l’éloge.

Aux Saveurs d’Orient est une pâtisserie orientale située rue Vasselot, au coeur de la jolie ville de Rennes, métro République plus précisément. La boutique affiche une élégante vitrine aux couleurs vives, elle est très lumineuse et surtout, surtout, très gourmande. Il n’en fallait pas plus pour me faire craquer ! Je ne sais pas si c’est parce que j’y suis allée pendant le ramadan (ouh, ça remonte, il va falloir y retourner !), mais les pâtisseries étaient généreusement disposées dans les plats et il y en avait pour tous les goûts.

La boutique propose une immense variété de gourmandises sucrées, préparées suivant les recettes algériennes, marocaines et tunisiennes. Chaque pays ayant sa petite touche, je n’ai pas pu me retenir de goûter à presque chaque pâtisserie (oups…). Accompagnées d’un thé à la menthe, elles sont juste exquises. Dépaysement assuré !

Puisqu’une image vaut mille mots, je vous laisse découvrir tout ça… Si vous êtes à Rennes, courez-y, vous ne regretterez pas (du moins, pas tout de suite ^^) !

Aux saveurs d'Orient

Aux saveurs d'Orient

Aux saveurs d'Orient

Aux saveurs d'Orient

Aux saveurs d'Orient

Aux saveurs d'Orient

Aux saveurs d'Orient

Aux saveurs d'Orient

Aux saveurs d'Orient

Aux saveurs d'Orient

recette gâteaux banane
En cuisine !

L’heure du goûter – Gâteaux banane

Bonjour vous ! Aujourd’hui, je partage avec vous une recette gourmande, qui me rappelle mon enfance, les goûters chez ma grande sœur, le ramadan à l’île Maurice… Bref, les gâteaux banane. Ce sont des beignets à la banane, de couleur très brune. On pourrait croire qu’ils ont cramé, mais il n’en est rien. On sera donc d’accord sur le fait qu’ils ne sont pas très esthétiques mais quoi qu’il en soit, c’est un pur délice !

Sans plus tarder, voici la recette des fameux gâteaux banane, qu’on ne prépare qu’occasionnellement, vous allez bientôt comprendre pourquoi.

Ingrédients (pour une vingtaine de beignets de taille moyenne)

  • 2 ou 3 bananes mûres
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 2 cuillères à soupe d’essence de vanille
  • 1 cuillère à soupe de lait en poudre ou 3 cuillères à soupe de lait demi-écrémé en brique
  • 5 cuillères à soupe bombées de farine
  • 2 à 3 cuillères à soupe de sucre
  • 1 petite pincée de sel
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à café de cardamome en poudre
  • 1/2 cuillère à soupe de graines de fenouil (optionnel)
  • 1 litre d’huile pour la friture (c’est là que vous comprenez pourquoi on les prépare seulement lors de grandes occasions !)

Préparation (15 minutes + 30 à 45 minutes)

    1. Dans un saladier, écraser les bananes à l’aide d’une fourchette.
    2. Ajouter les ingrédients suivants :
      • Farine
      • Levure chimique
      • Lait en poudre si vous avez opté pour cet ingrédient
      • Sucre
      • Sel
    3. Ajouter les ingrédients humides (lait demi-écrémé, oeuf, essence de vanille et huile) et mélanger au fouet. La pâte obtenue doit être épaisse et retomber lourdement lorsqu’on la soulève. Dans l’éventualité où elle serait trop compacte, n’hésitez pas à ajouter du lait demi-écrémé et, à l’inverse, si la pâte est trop liquide, à ajouter de la farine tout en mélangeant, jusqu’à avoir la consistance indiquée.
    4. Ajouter les ingrédients suivants et mélanger à nouveau :
      • Cannelle
      • Cardamome
      • Graines de fenouil
    5. Goûter la pâte et rectifier la dose de sucre si nécessaire.
    6. Dans une casserole profonde ou un wok, faire chauffer le litre d’huile de friture à feu doux (pas trop fort, sinon vos premiers beignets seront bien cuits et la prochaine fournée sera brûlée).
    7. A l’aide de deux cuillères à soupe ou d’une cuillère à glace, former des boules et les plonger délicatement dans l’huile bien chaude. Les beignets vont plonger, puis remonter à la surface et se retourner tout seuls (à défaut, on peut les aider avec une fourchette). La cuisson d’un gâteau banane demande environ 3 à 5 minutes. C’est quand le beignet a une couleur marron foncée (un peu plus que sur l’image et la vidéo), sur tous les côtés, qu’il est prêt à être sorti de son bain d’huile. Si vous remarquez que vos beignets brunissent trop vite voire noircissent en moins de 2 minutes, pensez à baisser l’allure du feu.

 

Et voilà ! Vos petites merveilles sont prêtes ! Comme pour tout beignet, n’oubliez pas de disposer les gâteaux banane sur une assiette recouverte de papier absorbant dès leur sortie.

Si c’est une occasion très exceptionnelle, si c’est votre cheat day (on n’est plus à ça près avec une telle recette !) ou tout simplement si vous êtes un grand fan de chocolat, vous pouvez servir les gâteaux banane avec une petite sauce ou du Nutella fondu. Aussi, si vous aimez l’association pomme-banane, vous pouvez découper des dés de pommes et les insérer au milieu de la pâte lorsqu’elle est encore crue, avant de plonger les petits gâteaux banane dans leur bain d’huile. Régalade assurée pour petits et grands !

Côté boisson, les gâteaux banane tièdes s’accompagnent d’un thé à la vanille avec un nuage de lait concentré. Hmmm, rien que d’y penser, je salive !

Cette recette du bonheur semble longue mais une fois qu’on est lancé, plus rien ne peut nous arrêter, certainement pas le parfum qui se dégage de la cuisine. Pensez tout de même à bien aérer la pièce et à fermer les portes des chambres, l’odeur de banane frite froide n’est pas forcément agréable, il faut l’avouer 🙂

Testez cette recette et ajoutez votre petit grain de sel dans les commentaires 😉

Alouda mauricien
En cuisine !

L’heure du goûter – Alouda glacé

A l’île Maurice, une visite au marché central de Port-Louis n’est pas complète sans avoir goûté au fameux alouda Pillay. Il s’agit d’une boisson lactée agrémentée de graines de basilic, d’agar-agar et de sirop ou d’arôme (vanille, fraise, amande ou rose). Il existe une version gourmande, à laquelle on ajoute notamment une boule de glace à la vanille. On l’appelle alors « falouda », ce petit f qui fait toute la différence.

Si vous y avez goûté, ou si vous n’avez pas eu cette chance mais que vous voulez reproduire la recette, cet article tombe à pic !

Ingrédients (Pour 1 litre)

ingrédients alouda

  • 1 litre de lait demi-écrémé
  • 3 cuillères à soupe de sucre
  • 2 cuillères à soupe de graines de basilic
  • 2 à 3 poignées de gelée d’agar-agar râpée
  • Arôme vanille ou sirop de fraise, d’amande ou de rose

Préparatifs

  • Les graines de basilic : faites-les gonfler dans un petit verre d’eau. Un gel se forme autour à l’instar des graines de chia. C’est un peu visqueux, un peu curieux quand on ne connaît pas, mais c’est délicieux et rafraîchissant !

Graines de basilic

  • La gelée d’agar-agar : cette vidéo explique très bien le procédé, mais plutôt que de risquer une bouilloire préférez la casserole ! Une fois solidifiée, coupez-en quelques morceaux et râpez selon votre convenance. Par ailleurs, l’agar-agar existe en poudre, mais aussi en paille. Personnellement j’utilise la paille mais le résultat est le même 😉

Gelée d'agar-agar

Préparation (5 minutes)

  1. Mélanger vigoureusement le lait, le sucre et l’arôme ou le sirop choisi.
  2. Ajouter les graines de basilic gonflées et l’agar-agar râpé, puis mélanger à nouveau.

Vraiment, deux étapes ? Oui oui ! Pensez tout de même à goûter pour rectifier la dose de sucre ou de lait si nécessaire. Prudence par ailleurs si vous utilisez du sirop : veillez à ne pas avoir la main trop lourde sur le sucre, quitte à sucrer à la fin voire à ne pas sucrer du tout. Si vous préférez opter pour la version gourmande (falouda), il ne vous reste plus qu’à ajouter une boule de glace à la vanille dans le verre au moment de servir.

Petit conseil #1 : le alouda se boit très frais à l’heure du goûter, à pas d’heure quand il fait très chaud, et à la rupture du jeûne dans certaines familles musulmanes. Si vous le préparez avec une brique de lait à température ambiante, placez-le au frais une heure ou deux avant de le servir, il n’en sera que meilleur !

Petite conseil #2 : à l’île Maurice, les marchands le servent avec une paille mais vu l’épaisseur des graines de basilic et de la gelée, ça ne vaut pas spécialement le coup. Allez-y au goulot, vous sentirez mieux le goût et les différentes textures (et puis, c’est un peu plus écolo quand même !) 😉

Le alouda accompagne très bien les beignets sucrés ou salés, ainsi que les samoussas dont je vous partagerai la recette très prochainement. En attendant, enjoy!